jeudi 9 septembre 2021

training baume de ronze

 Samedi 4 septembre,

Mick, Noé, Lisa, Florian, Cordélia, Lydia et Marie

Reprise en douceur pour le club avec quelques longueurs de corde, fractios, conversions et devs pour Lisa (Laquelle ??... la petite 🤪), Cordé, Lydia qui fait sa 1ère montée et Florian qui se lance à l'assaut de la paroi. Et des exercices de secours à répétition pour Noé (qui a les cheveux longs) et Mick (qui a un casque bleu).
Mention spéciale pour Marie qui n'a pas touché un baudrier mais qui a passé sa journée à nous "croquer" (dessins ci-joints).
Soleil, falaise et garrigue, ah ça fait du bien !







mercredi 18 août 2021

visite du GAFF

 Participants : Samuel et Pascal Bruegger

 

Jeudi 5.08 : Descente dans l’aven, première reconnaissance de la salle GASOIL en fin d’après-midi. Nous avons juste fait un repérage de l’étroiture qui mène au pont d’Arc inversé. Pascal c’est ruiné le tibia en glissant sur une concrétion en bas du puit d’entrée : pas vu le trou qui avait en dessous de celle-ci. (résultat à mi-août : juste sortie des antibio pour cause d’infection… ça arrive !!)

 

Observation : Le mousqueton de la déviation du puit d’entrée est à changer (bloqué en position ouverte)

 

Samedi 7.08 : visite par l’aven. Descente de l’aven sous une pluie battante et passage du ramping et de l’étroiture : vraiment boueux et pas très confortable (pour ne pas dire plus ! A quand le passage par le bas ? voir photo). Arrivé dans près du P60, Pascal a traversé le pont d’Arc inversé (pas facile avec les bottes pleines de glaise !) pour aller voir la mosquée de neige. Pas de descente dans le P60. Nous n’avions pas le CO2 mètre.

 

Observation : le mousqueton de la déviation du ramping du vent est à vérifier voir à changer. Les cordes sont en bonne états et l’équipement en général est en ordre.

 

Dimanche 8.08 : Après un sérieux nettoyage du matériel (merci à notre brave bétonnière !), retour à la grotte Flandin pour un petit « dessert » après le Nutella de la vielle. Probablement une des plus belles grottes au niveau densité des colonnes et concrétions et le balisage est vraiment bien fait. Chapeau bas ! il permet vraiment de préserver la grotte au mieux.

 

La prochaine fois, c’est la Fourchette !!!

 

Très bonne journée à tous et salutations de Suisse !

Pascal et Samuel






dimanche 4 juillet 2021

Le retour de la tyro

 Une fois c'est la canicule, après c'est le covid... après deux ans sans tyro, les petits monstres de l'école d'Orgnac étaient bien décidés à se rattraper cette année! Pendant prés de 3 heures, les rotations se sont enchaînées, les poulies ont chauffées. Encore bravo à nos petits aventuriers!

Merci à Steph pour l'installation et le prêt du matos, et à nos infatigables gasoileux Papi et Cath pour leur fidèle présence lors de cet événement.
















repérage de désob

 Desob vers Montclus 

Cordélia, Marie, Lydia et Lisa 

RDV 14h30 parking de Montclus, on embarque dans la voiture de Cordélia vers 14h40 qui attendait bien à l’heure. Le ciel est bien gris… 

Direction Aven Souchon, d’après Stéphane Guillard la desob se trouve proche de là, en bord de piste. Résultat : trop facile à trouver ! En voiture jusqu'au bord du trou.  

Marqué par un gros rocher, et des branchages pour recouvrir le trou ; l’entrée se trouve juste au bord de la piste. A voir pour l’intégrité et la sécurité de celle-ci si le trou venait à s’élargir. Point GPS:  44°15'43.9"N 4°24'27.6"E

On inspecte l’abord, des cailloux et de la terre instable, remblais de la piste forestière. Pas de courant d’air à premier vue. 

On a tout de même pu s’y glisser dedans, environ 1,50 m de profondeur pour 60cm de large, puis en direction de dessous la piste un petit espace avec les parois en dur cette fois d’environ 70 x 60 cm, et de l’éboulis au sol. 

On rappellera les experts du Gasoil !? 

Averse en repartant, mais on a échappé à la tempête qui est passé pas loin. 


Lisa









vendredi 7 mai 2021

grotte de la toussaint

 La Toussaint, Gard

Pierrot, Cordélia, Lydia, Michel Wienin, Lisa et Audrey

Hier, quelques membres du Gasoil se joignent à Audrey et à Michel Wienin qui partent en sortie

d’initiation à la grotte de la Toussaint. Michel nous a gentiment proposé de grossir le groupe et de

profiter des merveilles de cette petite cavité, grande par sa beauté.

Nous sommes entrés sous terre sous un grand soleil, entourés de belles Méta bournéti. Quelques

étroitures et zig-zag plus loin, nous débouchons sous les concrétions… Des mini-mondes

magnifiques : Lydia, 9 ans est ravie, observatrice. Et c’est là que le Pierrot attaque Michel de front :

« D’où proviennent les argiles qu’on trouve dans les grottes de la région ? », « Les perles se font-elles

autour d’impuretés ou de grains de sables ? », « Les excentriques suivent-elles une logique ? », « Et

cette stalagmite à 3 faces ? » …

Il n’en fallait pas moins pour lancer Michel dans des explications qui nous régalent et nous font

réfléchir aux formations souterraines… À l'époque des dinosaures et bien avant ! Nous ressortons

prestement après 2 (ou 3 ?) heures… Lydia, un tantinet crispée à l’idée de revoir les Méta. Audrey

semble ravie de cette 1ere sortie et nous aussi !












lundi 22 mars 2021

week-end filles

6 et 7 mars 2021

Massif de la Seranne


Pour marquer la « Journée de la femme » du 8 mars, Maud et Elo nous proposent un week-end filles.

L’idée est de promouvoir la spéléo féminine : réservations, transport, matériel, marche d’approche,

topo, équipement, etc… Les femmes sont à l’œuvre ce week-end avec, à la tête de l’organisation :

Maud, Elo et Cordé (+ Camille qui nous réserve le gite). Les gars sont les bienvenus : au Gasoil, on ne

laisse personne en route…et puis il faut bien porter les kits !

Arrivée avant le couvre-feu de 18h ce vendredi pour Maud, Ben, Elo, Cordé, Noé et Pierrot. Nous

découvrons le gite de l’Auberge de la Filature à St-Bauzille-de-Putois (mais pourquoi ça s’appelle

comme ça ??). Il est parfait pour la spéléo : 20 euros la nuitée par personne, une grande pièce à vivre

et une grande salle à disposition pour mettre plein de kits et de cordes partout !! Soirée mise en kits

et apéro. Benoît s’abîme dans la lecture d’un livre de spéléo qui lui donne des idées de bizutage sur

les membres du Gasoil (« Autres temps, autres mœurs ») ... La préparation du repas, cuisiné à

l’avance, a été vite gérée et la nuit est bercée par le ronronnement du réfrigérateur…


7h, réveil et 8h, départ pour la Leicasse.

La propriétaire a été prévenue de notre venue. Nous nous garons en bord de chemin et nous

attaquons la marche d’approche. ½ heure plus tard, un cairn (caché derrière un buisson) marque le

chemin d’accès qui mène à la grotte. Celle-ci est agrémentée d’un porche maçonné plutôt joli. Week-

end fille oblige, Cordélia attaque l’équipement sous la houlette d’Elo. 1 er puit de 10m (arachnophobes

s’abstenir) puis un second avec un départ à 2m du fond. Après un court méandre, et 2 puits de 5m,

nous arrivons sur le P90. Maud part en tête. Là c’est du compliqué (enfin, ça dépend si on veut se

décarcasser ou pas). Maud choisit par précaution d’équiper hors-crue et ce n’est pas simple du tout.

Dans la petite salle ou le reste de l’équipe attend longtemps, on s’entraine au décrochage (avec des

chronos à moins de 3 mn !). Nous descendons ensuite la moitié du puit et arrivons au compte-goutte

sur une première plateforme. Cordé, arrivée en dernier, décidera de s’arrêter là pour manger son

sandwich, pas du tout tentée par le plein vide sous ses pieds. C’est depuis la seconde plateforme, qui

fait la taille d’un terrain de tennis, que le reste de l’équipe tentera de l’amadouer sans succès ! Pause

casse-croute et, de toute façon, il faut déjà remonter ! Il est 15h et avec la marche, la route et le

couvre-feu de 18h, nous n’aurons pas l’occasion d’aller plus loin. Nous retrouvons notre gite dans les

temps. Nous y attendent Mick, Céline et Mélina qui viennent partager la soirée et la journée du

lendemain avec nous.


Le lendemain, réveil à 6h30… 2 équipes pour cette journée prévue au Grelot. Les 3 filles partent

devant pour faire la route, trouver le trou et commencer l’équipement. Les mecs ont le droit de se

prélasser tranquillement au lit… ça c’est de la Journée de la femme ! Bon, disons qu’ils ont bien fait

car à 8h30 les filles sont arrivées… sous une pluie battante ! On commence à mettre les bottes, on

réfléchit, on cherche des ponchos de fortune, on réfléchit et on se dit qu’on a aucune chance

d’arriver au bout d’une heure de marche d’approche sans être trempées jusqu’aux os… aïe, dure

réalité, il faut abandonner le Grelot et rentrer boire un café… on a le moral au plus bas… Après avoir

envisagé plusieurs grottes dans le coin, nous finirons par rentrer au bercail pour aller visiter un aven

du côté d’Orgnac : vous savez, celui qui a tout pris et rien laissé aux trous d’à côté !!!